1er mai en République tchèque: jour de rassemblements et défilés

Plusieurs rassemblements et meetings ont été organisés dans tout le pays à l’occasion du 1er mai, jour de la fête du Travail. Aucun incident notable n’a troublé leur déroulement. A Prague, une centaine d’adhérents du parti ouvrier de justice sociale – une formation d’extrême droite - rassemblés sur la place Georges de Poděbrady, ont finalement renoncé au projet initial de défiler à travers le centre-ville. Plusieurs centaines de policiers ont été déployés dans les rues de la capitale. La fédération anarchiste tchécoslovaque s’est rassemblée sur la place de la République d’où elle a continué sur l’Ile des tireurs, lieu des premières célébrations du 1er mai à Prague en 1890. Des policiers anti-émeute ont dû intervenir pour éviter des échauffourées de quelques anarchistes qui se sont attaqués à une équipe d’une télévision. Les communistes ont fêté le 1er mai traditionnellement dans le Parc des expositions, en présence de Milouš Jakeš, ancien secrétaire général du CC du PCT d’avant 1989. Les sociaux-démocrates ont organisé leur rassemblement sur la place de la Paix, tandis que les démocrates civiques ont fêté à la colline de Petřín, où de nombreux couples se rendent le 1er mai pour l’équivalent de la Saint-Valentin. Les leaders des partis politiques ont été dans leur majorité absents aux rassemblements, vu leur agenda chargé avant les prochaines élections législatives.