2016 sera une mauvaise année pour les fraises en République tchèque

Le volume de fraises récoltées en République tchèque cette année sera de 15 à 20 % inférieur à celui de l’année dernière. C’est ce qu’a annoncé le président de l’Union des fruiticulteurs, ce mercredi. Le gel de la fin du mois d’avril, mais aussi les grêles et les violents orages de ces derniers jours ont endommagé les cultures, comme pour beaucoup d’autres fruits. Selon les estimations, environ 80 % des fraises fraîches vendues dans les commerces en République tchèque sont importées, notamment de la Pologne et de l’Allemagne voisines, et ce même si certaines d’entre elles le sont sous une étiquette certifiant leur origine tchèque. En moyenne, chaque Tchèque consomme environ trois kilos de fraises par an, un chiffre en augmentation régulière.