50% des Tchèques estiment que la crise migratoire cause du tort aux relations tchéco-allemandes

50% des Tchèques estiment que la crise migratoire cause du tort aux relations tchéco-allemandes selon un récent sondage de l’agence STEM pour le Fonds tchéco-allemand pour l’avenir. Quatre cinquième des personnes interrogées disent ne pas du tout comprendre la politique allemande vis-à-vis des réfugiés. Près de trois quarts des Tchèques estiment que leur voisin allemand n’arrive pas à gérer la situation convenablement, mais également sept adultes sur dix ne comprennent pas non plus la politique du gouvernement tchèque. Prague est farouchement opposée au projet de Berlin de mise en place de quotas migratoires. D’autres études démontrent que les Tchèques font partie des pays d’Europe les moins accueillants vis-à-vis des réfugiés.

Auteur: Anna Kubišta