70% des Tchèques sont opposés à la démolition de communes en raison de l’extraction de charbon

Sept Tchèques sur dix sont contre l’éventuelle démolition de communes entières afin de permettre l’exploitation de nouvelles mines de charbon. Le dernier sondage réalisé à l’échelle nationale sur le sujet par l’agence Ipsos, dont les résultats ont été publiés ce jeudi, confirme que l’avis de la majorité des Tchèques n’a pas changé en l’espace d’un an. Seuls 14% des personnes interrogées se prononcent en faveur du rasage des communes concernées qui se trouvent en Bohême du Nord. Ce jeudi, le ministre des Finances, Andrej Babiš, et le ministre de l’Environnement, Richard Brabec, effectuent justement une visite dans la région minière de Most pour discuter avec les maires de Litvínov et de Horní Jiřetín, de la suppression des limites d’extraction, sujet sur lequel aucune décision n’a encore été prise par le gouvernement.