A Hanoi, le ministre du Commerce et de l’Industrie a souhaité un rééquilibrage des échanges commerciaux tchéco-vietnamiens

En tournée en Asie du sud-est, où il est accompagné d’une importante délégation de chefs d’entreprise, le ministre du Commerce et de l’Industrie, Martin Kocourek, a participé à Hanoi, ce jeudi, à un séminaire réunissant hommes d’affaires tchèques et vietnamiens. L’occasion pour le ministre d’émettre le souhait que les échanges commerciaux entre les deux pays soient plus équilibrés qu’ils ne le sont actuellement, le volume des importations vietnamiennes en République tchèque étant beaucoup plus élevé que celui des exportations tchèques vers le Vietnam. En 2010, le montant des importations vietnamiennes s’est élevé à environ 5 milliards de couronnes (205 millions d’euros), tandis que celui des exportations tchèques s’est limité à 1,2 milliard de couronnes (49 millions d’euros). Les représentants des entreprises tchèques ont fait remarquer que l’accès au marché vietnamien n’était pas simple. Martin Kocourek voit toutefois des possibilités notamment dans le domaine énergétique, l’industrie minière, les infrastructures de transport et la construction mécanique.