A Prague, l’eurodéputé Frans Timmermans a souligné l’importance de la Charte 77

L’apparition de la Charte 77, une pétition dénonçant la violation des droits de l’homme sous le régime communiste, a contribué de manière cruciale à la fin de la Guerre froide et à la chute du rideau de fer. C’est du moins ce qu’a déclaré le vice-président de la Commission européenne, Frans Timmermans, ce mercredi, lors de sa visite à Prague. L’eurodéputé néerlandais s’est rendu en République tchèque pour commémorer, en présence du Premier ministre tchèque, Bohuslav Sobotka, ainsi que de plusieurs chartistes, la réunion d’un des premiers porte-paroles de la Charte 77, Jan Patočka, avec le chef de la diplomatie néerlandaise, Max van der Stoel, qui a eu lieu il y a 40 ans de cela. Le soutien du ministre néerlandais au mouvement dissident tchécoslovaque est désormais commémoré également grâce à un monument qui a été dévoilé dans le parc de Max van der Stoel à Prague ce mercredi après-midi par Frans Timmersmans et par le ministre tchèque des Affaires étrangères, Lubomír Zaorálek.