Accès à l’éducation des enfants roms : le ministère de l’Education prévoit un gros investissement

Le ministre en charge des Droits de l’homme Michael Kocáb, le responsable d’une association qui milite en faveur de l’intégration des enfants roms dans des écoles classiques, ainsi que des représentants du ministère de l’Education faisait partie des personnes invitées à s’exprimer, mardi, au Sénat, sur l’accès à l’éducation des enfants roms. Le ministère de l’Education a promis d’investir des dizaines de millions de couronnes dans le soutien de l’accès des enfants roms à une éducation égalitaire. Le nombre de Roms scolarisés dans les « écoles spéciales » devrait ainsi se réduire progressivement. En 2007, la Cour européenne des Droits de l’homme à Strasbourg avait estimé que la République tchèque avait fait acte de discrimination contre des enfants roms en les plaçant – parce qu’ils étaient roms – dans des écoles spéciales destinées aux élèves ayant des difficultés d’apprentissage ou avec un handicap mental. Malgré cette décision qui a valeur contraignante en vue d’un changement dans le pays, peu de choses ont évolué depuis, d’après un rapport rendu par le ministère de l’Education l’an dernier.

Auteur: Anna Kubišta