Accusé de corruption, le président de la région d'Olomouc refuse pourtant de démissionner

Accusé de corruption, le président de la région d'Olomouc Jiří Rozbořil a refusé de donner sa démission, en dépit des pressions exercées par le chef du parti social-démocrate, le premier ministre Bohuslav Sobotka. C'est le chef du gouvernement lui-même qui l'a annoncé après une réunion entre les deux hommes vendredi soir. La décision du président de région a été soutenue par le comité régional du parti social-démocrate dont il est membre. Jiří Rozbořil a été arrêté cette semaine dans le cadre d'une vaste opération anti-corruption menée par la police à Prague et Olomouc, impliquant également des hauts fonctionnaires issus des rangs de la police.

Auteur: Anna Kubišta