Adoption de l’euro : pour le ministre des Finances, la République tchèque n’adhèrera pas au MCE II avant plusieurs années encore

La République tchèque n’adhèrera pas au mécanisme de taux de change européen (MCE II), passage obligatoire en vue d’une éventuelle adoption de l’euro, tant que le gouvernement actuel restera en place, et sans doute pas non plus sous le prochain gouvernement. C’est ce qu’a déclaré, mardi, lors d’un forum à Prague, le ministre des Finances, Miroslav Kalousek. Il a toutefois précisé que la République tchèque devrait adopter la monnaie unique européenne à l’avenir. Pour l’heure, le gouvernement tchèque n’a arrêté aucune date pour l’adoption de l’euro. Toutefois, selon une déclaration récente du gouverneur de la Banque nationale, Miroslav Singer, la République tchèque ne pourra intégrer la zone euro qu’en 2017 au plus tôt. Selon lui, l’évolution de la situation dans la zone euro et la crise de la dette compliquent la réflexion d’une éventuelle adoption de l’euro.

Auteur: Anna Kubišta