Affaire Bátora : Karel Schwarzenberg met en garde contre les « tendances fascisantes dans la politique tchèque »

Pour le ministre des Affaires étrangères Karel Schwarzenberg, la polémique autour du très controversé Ladislav Bátora, chef du personnel du ministère de l’Education, est « un thème crucial de la politique tchèque ». Le ministre l’a déclaré ce lundi, au cours de la réunion annuelle des diplomates tchèques à Prague. « La question de la protection des droits de l’Homme et de la lutte contre les tendances fascisantes est une question-clé de toute ma carrière politique », a dit Karel Schwarzenberg. L’affaire de Ladislav Bátora qui dirige l’initiative souverainiste D.O.S.T. continue à diviser la coalition gouvernementale. Connu pour sa rhétorique ultra-conservatrice, Bátora a récemment traité le président de TOP 09 Karel Schwarzenberg de « pauvre petit vieux ». En signe de protestation, les ministres TOP 09 refusent de participer au Conseil des ministres tant que Ladislav Bátora reste employé au ministère de l’Education.