Affaire des menaces russes : « la République tchèque ne se laissera pas faire », selon Andrej Babiš

« Nous sommes un Etat souverain et nous ne laisserons certainement pas de grandes puissances étrangères influencer de quelque manière que ce soit nos affaires politiques », a déclaré, mardi soir, le Premier ministre Andrej Babiš, après avoir été questionné sur l’affaire de supposées menaces russes visant trois élus pragois, parmi lesquels le maire de la capitale. « Il n’est pas possible – si cela est avéré – qu’un Etat étranger mène ici chez nous des opérations contre nos citoyens », a-t-il ajouté.

Andrej Babiš a précisé que les différents actuels avec Moscou étaient du ressort du ministre des Affaires étrangères, Tomáš Petříček, et que celui-ci s’en occupait « intensément ». Toujours selon le chef du gouvernement, la situation ne nécessite cependant pas encore de prendre d’éventuelles mesures radicales comme par exemple une révocation de l’ambassadeur de Russie à Prague.