Affaire Peroutka : le président Zeman doit s'excuser publiquement

La Cour suprême a confirmé que le président Miloš Zeman devait présenter des excuses publiques à la petite-fille du journaliste Ferdinand Peroutka pour avoir affirmé à tort et à plusieurs reprises que ce dernier avait écrit un article faisant l'éloge du leader de l'Allemagne nazie intitulé « Hitler était un gentleman ».

Dans un discours, le président tchèque avait fait cette déclaration en 2015 lors d'une conférence sur la Shoah. Les historiens nient que ce soit le cas et l'équipe de M. Zeman n'est jamais parvenue à fournir la preuve de l'existence de ce document. La petite-fille de ce journaliste tchèque de renom a mené une longue bataille juridique pour obtenir des excuses publiques.

Ferdinand Peroutka a été interné à Buchenwald pour ses convictions démocratiques, a fui la Tchécoslovaquie après la prise du pouvoir par les communistes et a ensuite dirigé le service tchèque de Radio Free Europe.

Chaque année, des prix sont décernés en son nom à des journalistes tchèques exceptionnels et les conseillers municipaux du Ve arrondissement de Prague ont voté en faveur de l'édification d'une stature à la mémoire de Peroutka, considéré comme le « père du journalisme tchèque ».

Auteur: Anna Kubišta