Arrêt maladie : le Sénat favorable au retour du versement d’indemnités les trois premiers jours

Les employés tchèques en arrêt de travail sur prescription médicale pourraient de nouveau toucher des indemnités lors des trois premiers jours de leur arrêt pour compenser la perte de leur salaire. Le Sénat, notamment grâce au vote des représentants des partis de gauche, a soutenu en première lecture, ce mercredi, le projet allant dans ce sens présenté par le parti social-démocrate (ČSSD), une des deux principales formations de la coalition gouvernementale. Le versement d’indemnités pour les trois premiers jours d’un arrêt maladie a été supprimé par le gouvernement du libéral Mirek Topolánek en 2008. Selon le système en vigueur depuis, si une personne est malade, elle passe les premiers trois jours chez elle sans être remboursée. Du 4e au 14e jour, c’est l’employeur qui verse 60% de son salaire à l’employé, avant que les caisses d’assurance ne prennent le relais. Selon la nouvelle norme envisagée, le montant des indemnités versées les trois premiers jours serait toutefois inférieur à celui versé les jours suivants de l’arrêt. Par ailleurs, le projet, qui ne fait pas l’unanimité au sein du gouvernement, ne précise pas qui de l’Etat ou des employeurs versera ces indemnités des premiers jours.