Baccalauréat : les élèves sont toujours les plus faibles en mathématiques, le taux de réussite de cette épreuve a néanmoins augmenté

Les mathématiques restent toujours la matière la plus délicate de la « maturita », le baccalauréat tchèque. Pourtant, bien que 23 % d’élèves, soit environ 4000 personnes, qui ont choisi le test de mathématiques parmi les épreuves optionnelles, aient échoué, le taux de réussite a légèrement augmenté de 0,9 % par rapport à l’année dernière. Cette information a été publiée par le ministère de l’Education et le centre Cermat qui est en charge de l’organisation des baccalauréats. Quant aux autres épreuves, les élèves ont fait moins bien dans le test du tchèque à cause duquel ont échoué 8,4 % de participants, soit 2 % de plus qu’en 2015. En totalité quelque 70 000 élèves se sont présentés aux examens, le taux de réussite global n’ayant pas été pour l’instant communiqué.