Bohuslav Sobotka refuse l’accusation du ministre des Finances qu’Angela Merkel serait responsable de l’attaque de Berlin

Le Premier ministre Bohuslav Sobotka s’est distancié, mercredi lors d'une conférence de presse, des propos du ministre des Finances, Andrej Babiš, qui avait accusé Angela Merkel d’être responsable de l’attaque de Berlin. Le leader du mouvement ANO a déclaré sur son compte Facebook que l’Allemagne payait cher la politique migratoire de sa chancelière. Or, selon le chef du gouvernement tchèque, il s'agit là des exclamations vaines qui ne servent à rien. Pour Bohuslav Sobotka, il est nécessaire de chercher une solution réelle. Le Premier ministre a également ajouté qu’il n’y avait aucune raison pour les Tchèques d’annuler des célébrations de Noël et du Nouvel An.

Après-midi, Bohuslav Sobotka s'est rendu à l'ambassade de l'Allemagne en République tchèque, y a déposé des fleurs, allumé des bougies et signé le livre de condoléances, mis à disposition du public pour rendre hommage aux victimes de l'attaque. Devant les journalistes présents, le Premier ministre a ensuite souligné la nécessité de renforcer la coopération entre les pays européens dans la lutte contre le terrorisme.