Cette année encore, le mois d’avril s’annonce particulièrement sec

En République tchèque (comme dans d’autres pays européens), le printemps 2020 s’annonce particulièrement sec. En ce mois d’avril, le taux d’humidité des sols est inférieur à celui enregistré à la même période de 2018 et 2019, a annoncé l’Institut hydrométéorologique tchèque dans son rapport publié ce dimanche. Les météorologues s’inquiètent du débit des cours d’eau en baisse et du déficit de fonte de neige.

Au cours des 24 derniers mois, une déficit hydrique important a été enregistré sur l’ensemble du territoire tchèque. En Bohême du Nord, il est qualifié « d’extrême » par les météorologues.

Si, au cours des prochains mois, les précipitations restent en-deçà de la normale, la sécheresse pourrait entraîner une baisse de la production agricole, constatent les météorologues.