Chef de la diplomatie : l’UE a ses limites mais interrompre le dialogue avec la Turquie serait une erreur

L’Union européenne a des limites et des lignes rouges dans sa relation avec la Turquie. C’est ce qu’a déclaré le ministre tchèque des Affaires étrangères ce lundi, avant une réunion à Bruxelles avec ses homologues des autres pays membres de l’UE. Lubomír Zaorálek a fait référence notamment à des discussions en Turquie sur le rétablissement de la peine de mort, ainsi qu’à de nombreux licenciements et arrestations dans le pays après le putsch raté, largement critiqués par l’UE. Le chef de la diplomatie tchèque affirme toutefois d'être persuadé qu’une éventuelle interruption du dialogue avec Ankara serait une erreur. A la réunion ce lundi, les ministres des Affaires étrangères discuteront justement de l’évolution de la situation en Turquie, mais aussi des capacités de l’UE à se défendre et des relations dans le cadre du Partenariat oriental.