Cinéma : Pragois d’adoption, le producteur et réalisateur français Artemio Benki est mort

Le producteur, réalisateur et documentariste français Artemio Benki, qui a longtemps vécu et travaillé à Prague, est décédé mercredi à Paris, des suites d’une longue maladie. Il était âgé de 53 ans. Artemio Benki s’était installé dans la capitale tchèque au début des années 1990. L’annonce de son décès a été faite à l’agence de presse tchèque ČTK, jeudi, par son proche collaborateur Pavel Muller.

A l’automne dernier, son film Solo avait remporté le prix du meilleur documentaire tchèque au Festival de Jihlava. Le film dresse le portrait d’un jeune pianiste et compositeur argentin Martín Perino, souffrant d’une maladie mentale. Artemio Benki, qui avait fondé une société de production à Prague, avait suivi le parcours du musicien.