Conférence des chercheurs dans une Europe sans barrières à Prague

A la conférence intitulée Les chercheurs dans une Europe sans barrières, le Premier ministre démissionnaire, Mirek Topolánek, a parlé, dans son discours d'ouverture, de la libre circulation des connaissances en tant que liberté fondamentale de l'Union européenne, mais aussi du retard de la science européenne sur celle des Etats-Unis ou du Japon. Il a remarqué que si rien ne change, l'Europe prendra aussi du retard sur la Chine et l'Inde, mais s’est déclaré persuadé que l'Europe peut renverser cette tendance.

Auteur: Václav Richter