Conseil de l'Europe: la Tchéquie doit faire plus contre la corruption

La République tchèque n'a mis en oeuvre aucune des mesures recommandées pour lutter contre la corruption: c'est ce qui ressort des conclusions du Groupe d’Etats contre la Corruption (GRECO) du Conseil de l'Europe, qui, selon les informations de la ČTK, demande à Prague d'informer de ses progrès en la matière en juin prochain.

Le Conseil de l’Europe est une organisation intergouvernementale qui réunit 47 Etats, dont la Russie et la Turquie. Le GRECO a été créé en 1999 par le Conseil de l’Europe pour veiller au respect des normes anticorruption de l’organisation par les Etats membres.