Coronavirus : le week-end de Pâques sera « décisif » selon Andrej Babiš

Le Premier ministre tchèque Andrej Babiš a adressé, jeudi soir, son deuxième discours à la nation depuis le début de la crise du coronavirus dans le pays.

Dans cette allocution télévisée diffusée en direct, il a appelé les Tchèques à continuer d’observer, pendant les fêtes de Pâques, les règles du confinement, en respectant le port obligatoire de masque et l’interdiction de rassemblement de plus de deux personnes. Le chef du gouvernement a incité ses concitoyens à rester chez eux, en dépit du beau temps annoncé pour le week-end prolongé.

Andrej Babiš a rappelé que les fidèles ne pourraient pas assister aux offices religieux qu’il est toutefois possible de suivre en ligne. De même, les Tchèques doivent renoncer cette année aux traditionnels défilés porte à porte organisés le Lundi de Pâques.

Selon le chef du gouvernement, les quatre jours de Pâques seront décisifs pour l’évolution de la situation sanitaire en Tchéquie. Le système de « quarantaine intelligente », dont le lancement est prévu après les fêtes, devrait permettre un retour progressif à la normale, a assuré Andrej Babiš. Il a également promis un soutien à hauteur d’un billion de couronnes (environ 37 milliards d'euros) à l’économie tchèque.