Corruption : David Rath pourrait être libéré sous une caution de 14 millions de couronnes

Soupçonné d’être impliqué dans une vaste affaire de corruption et placé en détention provisoire en mai dernier, le député social-démocrate et ancien président de la région de Bohême centrale, David Rath, pourrait être libéré sous une caution de 14 millions de couronnes (plus de 560 000 euros). La décision a été prise ce lundi par le tribunal régional de Prague-est. Selon le porte-parole du tribunal, ce dernier ne décidera de la libération d’un des hommes politiques les plus connus en République tchèque qu’en septembre prochain. David Rath avait été arrêté à la mi-mai en possession d’une boîte qui venait de lui être remise et dans laquelle se trouvaient 7 millions de couronnes. Il risque jusqu’à douze ans de prison s’il est reconnu coupable des faits de corruption qui lui sont reprochés.