Le médicament remdesivir continue à être utilisé en Tchéquie

Selon l’Institut national en charge du contrôle des médicaments (SÚKL), rien ne change pour les patients tchèques atteints du Covid-19 après la déclaration de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui a recommandé, ce vendredi, de ne pas administrer de médicament antiviral remdesivir aux malades du Covid-19 hospitalisés. La porte-parole du SÚKL a souligné que le médicament restait autorisé au niveau européen. La semaine prochaine, un groupe de travail discutera des conclusions de l’OMS, a fait savoir le ministère tchèque de la Santé.

En République tchèque, remdesivir a été administré à plus de 2 200 patients. Le pays dispose actuellement de 5 000 doses du médicament.

D’après les experts de l’OMS, « il n’y a actuellement pas de preuve » que le médicament antiviral « améliore la survie ni qu’il permette d’éviter d’être placé sous ventilation artificielle ». Ils appellent toutefois à poursuivre les essais cliniques.