Crise grecque: selon le Premier ministre, "la sortie éventuelle de la Grèce de la zone euro ne bousculerait pas la stabilité économique tchèque"

Les Tchèques s’attendent à une sortie de la Grèce de la zone euro, « l’une des variantes réelles afin de juguler la crise économique dans la zone euro ». C’est ce que le Premier ministre tchèque Petr Nečas a déclaré mercredi lors d’une conférence de presse donnée à son arrivée à Bruxelles pour le sommet des chefs d‘Etat. Il a en outre ajouté que la sortie de la Grèce de la zone euro sera, sans doute, l’une des seules issues. Selon Petr Nečas, les conséquences se feront sentir dans l’économie tchèque. De son côté, le ministre des Finances, Miroslav Kalousek a précisé ce jeudi, lors d’un déjeuner à la Chambre de commerce tchèque et slovaque, que le retour du drachme comme devise grecque ne devrait pas toucher la stabilité financière et économique du pays, même s’il reconnaît qu’il jouera un rôle négatif dans la croissance économique.

Auteur: Paul Bauer