Démission en masse des médecins hospitaliers en Slovaquie : le gouvernement tchèque d’accord pour l’envoi de personnel

Le gouvernement a donné son aval, vendredi matin, à l’envoi d’une trentaine de médecins militaires en Slovaquie voisine, qui avait demandé de l’aide. Prague et Bratislava se partageront les frais. De même, certains hôpitaux dans la région de Moravie se préparent à recevoir des patients slovaques. Mécontents de leurs faibles revenus, les médecins hospitaliers slovaques réclament une augmentation conséquente de leurs salaires. Le salaire mensuel moyen d'un jeune médecin en Slovaquie varie actuellement entre 550 et 600 euros et celui d'un spécialiste expérimenté entre 1 000 et 1 200 euros. Jeudi, 1 200 médecins devaient démissionner. Le gouvernement a par conséquent décrété l’état d’urgence dans plusieurs hôpitaux du pays. Egalement sollicités, les hôpitaux tchèques ont, eux, fait savoir qu’ils ne disposaient pas d’effectifs suffisants pour aider la Slovaquie.