Différend Twitter-Trump : l’eurocommissaire tchèque Věra Jourová prend la défense du réseau social

Vice-présidente de la Commission européenne, Věra Jourová a pris fait et cause pour Twitter dans le différend qui oppose le réseau social à Donald Trump après qu’un Tweet de ce dernier a été réduit en visibilité par la société. « Il ne s’agit pas ici de censure, a écrit l’eurocommissaire tchèque chargée des Valeurs et de la Transparence. Il s’agit de désigner des informations fausses ou trompeuses qui peuvent entraîner des dommages publics. »

Věra Jourová a ajouté qu’elle soutenait les efforts de Twitter pour une politique « transparente, claire et consistante ».

La semaine dernière, le président américain, après avoir signé décret pour réglementer les réseaux sociaux, a suggéré dans un tweet que l’ordre de tirer pourrait être donné contre les manifestants de Minneapolis. Si le message a été laissé en ligne, Twitter l’a toutefois assorti d’une nouvelle mise en garde selon laquelle Donald Trump violait ses règles contre l’apologie de la violence.