Economistes : la victoire de la gauche aux élections sénatoriales ralentira le train de réformes

Le succès des partis de gauche aux élections sénatoriales partielles, dont le deuxième tour s’est achevé samedi, compliquera, s’après les économistes, l’adoption des réformes d’austérité proposées par le gouvernement. Les analystes ne s’attendent cependant pas à ce que les récents résultats électoraux influencent négativement l’évolution de l’économie tchèque, étant donné que les investisseurs étrangers sont traditionnellement plus vigilants en ce qui concerne les élections législatives. Dans le deuxième tour des élections sénatoriales partielles, organisées pour renouveler un tiers du Sénat, le parti social démocrate ČSSD, principale formation d’opposition, a remporté un grand succès au détriment du Parti civique ODS du Premier ministre Petr Nečas : pour la première fois, les sociaux-démocrates et le parti communiste KSČM disposeront de la majorité constitutionnelle de 49 voix dans la chambre haute du Parlement qui compte 81 sièges.