Emeute dans un centre d'asile pour migrants en Bohême du nord

La police est intervenue ce vendredi après-midi au centre d'asile de Bělá pod Bezdězem, en Bohême du nord, où des migrants ont manifesté leur colère en détruisant du mobilier et en cassant des fenêtres. Ils protestaient contre leur détention dans le centre d'asile. Cette intervention faite suite à un autre incident survenu jeudi : 60 migrants avaient cherché à s’enfuir, causant des dégâts sur deux portes de sécurité, mais ne parvenant finalement pas à franchir la clôture en fer qui entoure le centre d’asile. Ce centre accueille des clandestins qui doivent être renvoyés dans leur pays d’origine et sont placés sous surveillance. D’après la direction du centre de Bělá, plusieurs migrants ont déjà fait une grève de la faim ou menacé d’attenter à leur vie s’ils n’étaient pas autorisés à rester sur le sol européen. Le ministre de l’Intérieur Milan Chovanec était sur place ce vendredi pour une discussion avec les migrants. Il a refusé leur demande d'être relâchés pour pouvoir se rendre en Allemagne. Le centre de Bělá héberge 380 migrants, pour la plupart des Afghans, des Syriens et des Irakiens. Ce vendredi devraient encore arriver les 76 clandestins que la police a arrêtés ce matin alors qu'ils voyageaient à l'arrière d'un camion sur l'autoroute D5 pas loin de Plzeň.

Auteur: Anna Kubišta