Etat d’urgence : la Cour constitutionnelle a rejeté deux plaintes

La Cour constitutionnelle a rejeté deux plaintes déposées par les citoyens en lien avec l’état d’urgence décrété par le gouvernement à la mi-mars dans le cadre de la lutte contre le coronavirus et avec les mesures limitant la liberté de circulation. La Cour constitutionnelle a reçu au total 11 plaintes, dont certaines reprochent aux ministres d’avoir agi de manière chaotique lors de la crise sanitaire.

Dans leur verdict, les juges constatent que la proclamation de l’état d’urgence est un acte de gouvernement dont le contrôle ne relève pas de la compétence de la Cour constitutionnelle, mais de la Chambre des députés.