Etude : des milliards de couronnes de dégâts écologiques en cas de suppression des limites d'extraction du charbon à Bílina

La suppression des limites à l'exploitation du lignite à la mine de Bílina, au nord de la Bohême, aurait des conséquences sur l'environnement et sur la santé humaine qui pourraient coûter plus de 24 milliards de couronnes, environ 890 millions d'euros, à la société tchèque. C'est ce qui ressort d'une étude réalisée par des scientifiques de l'Université Charles et mise à disposition du ministère de l'Industrie et du Commerce. Ces conséquences sont liées à l'extraction du charbon et à son exploitation dans des centrales électriques. Si les limites à l'extraction, décidées par le gouvernement tchécoslovaque en 1991, sont laissées en l'état, les retombées pour la société tchèque se chiffreraient à 10 milliards de couronnes (370 millions d'euros). La société énergétique ČEZ, propriétaire de la mine, conteste l'étude en indiquant que la valeur du lignite à extraire est bien supérieure aux externalités négatives. Pour le parti des verts et les communes concernées, telles que Horní Jiřetín, c'est au contraire un argument supplémentaire contre la révision des limites d'extraction.

Auteur: Pierre Meignan