Expulsion d’une vingtaine de militants d’une ancienne clinique de Žižkov

Afin d’organiser un groupe de travail bénévole, une vingtaine de militants ont occupé ce dimanche un bâtiment de l’ancienne clinique du quartier de Žižkov à Prague, où ils souhaitent aménager un centre culturel temporaire. La police est intervenue pour les expulser qualifiant "d’infraction" leur activité. Porte-parole de l’initiative citoyenne Clinique, Arnošt Novák a indiqué qu’il ne voyait rien d’illégal dans le fait de nettoyer un lieu laissé à l’abandon pendant deux ans. Lors de l’intervention policière, trois personnes ont été blessées et l’initiative citoyenne envisage de porter plainte pour abus de pouvoir. Quelques jours plus tôt, un groupe de bénévoles, qui avait entamé le nettoyage du bâtiment, lieu occupé auparavant par des toxicomanes, a commencé à utiliser les locaux sans autorisation. L’ancienne clinique est administrée par le Bureau de la représentation du gouvernement en matière de propriété, qui procède à l’heure actuelle à son transfert à l’Inspection générale des corps de sécurité (GIBS).