Fermeture du pavillon tchèque à Cannes

L'amendement à la loi sur le Fonds de soutien au cinéma, rejeté le 12 mai par le chef de l'Etat, Vaclav Klaus, n'a pas été adopté, mardi, lors de la dernière réunion de la Chambre des députés avant les élections législatives de juin. La loi devait augmenter les aides publiques à la production nationale. En signe de protestation, le Centre du film tchèque et l'Association de producteurs tchèques (APA) a décidé de fermer la partie tchèque du pavillon tchéco-slovaco-polonais au Marché du film de Cannes, qui se déroule parallèlement au festival.