Grèce : la Tchéquie et la Grande-Bretagne opposées au plan d'aide via le mécanisme européen de stabilité

La Commission européenne recommande d'utiliser le mécanisme européen de stabilité financière (MESF) pour contribuer à un plan d'aide à la Grèce, et ce malgré l'opposition de la Grande-Bretagne et de la République tchèque. Selon l'agence de presse Reuters, 13,2 milliards d'euros pourraient être mobilisés via le MESF, un dispositif créé en 2010. Dans ce cadre, la République tchèque devrait assurer une participation à hauteur de 1,13%. A Bruxelles, le premier ministre Bohuslav Sobotka (ČSSD) et le ministre des Finances Andrej Babiš (ANO) ont fait savoir ce mardi leur opposition à ce projet.

Auteur: Pierre Meignan