Interpol rejette une demande d’Azerbaïdjan pour arrêter l’eurodéputé Jaromír Štětina

Interpol a refusé de valider le mandat d’arrêt international émis par l’Azerbaïdjan contre l’eurodéputé tchèque Jaromír Štětina, membre du groupe du Parti populaire européen qui a publié l’information dans un communiqué. L’organisation internationale de coopération policière a également demandé à ses pays membres d’effacer de leurs fichiers la demande de mandat d’arrêt lancée contre le parlementaire tchèque. Jaromír Štětina, ainsi que deux autres eurodéputés, avaient été accusés, en février dernier, par les autorités de Bakou, d’avoir violé les lois du pays en tant qu’observateurs du référendum sur la modification de la constitution organisé au Haut-Karabagh, une république autoproclamée habitée majoritairement par une population arménienne et territoire revendiqué par les Azéris. Selon Jaromír Štětina, le mandat d’arrêt international est un des moyens de pression et d’intimidation fréquemment utilisés par « la dictature azérie ».