iRozhlas : Agrofert entièrement contrôlé par A. Babiš

Selon le serveur iRozhlas.cz de la radio publique, le Premier ministre Andrej Babiš est l'unique récipiendaire des bénéfices réalisés par le groupe Agrofert, qu'il a fondé puis a placé dans des fonds fiduciaires pour se mettre en conformité avec la loi sur les conflits d'intérêts explicitement surnomée "Lex Babiš".

iRozhlas s'appuie sur des documents issus des statuts de ces fonds pas encore publiés jusqu'ici. "Le premier bénéficiaire est jusqu'à sa mort le Fondateur (Andrej Babiš, ndlr). A la fin de l'administration du fonds fiduciaire, l'administrateur remet l'intégralité du partrimoine inclus dans ce fonds au bénéficiaire", peut-on lire notamment dans les statuts des deux fonds créés par Andrej Babiš sous les noms AB private trust I et II.

Ces fonds sont depuis le début l'enjeu de débats à Prague et à Bruxelles sur les conflits d'intérêts du chef du gouvernement.