Justice : pas de libération sous caution pour le député David Rath

Le tribunal de district de Prague-Est a décidé ce vendredi que le député David Rath resterait derrière les barreaux. Rejetant sa demande de libération sous caution, la cour a justifié sa décision par sa crainte que l'ancien gouverneur de Bohême centrale puisse profiter de sa libération pour fuir le pays. Deux autres personnes impliquées dans la même affaire de corruption ont été relâché sous caution cette semaine. David Rath, ainsi que cinq autres suspects, sont incarcérés depuis le mois de mai dernier après l'arrestation du député social-démocrate en possession d'une boîte remplie de sept millions de couronnes. Tous les suspects de cette affaire sont accusés de corruption et de manipulation d'appels d'offres publics.

Auteur: Anna Kubišta