Klaus profite de l'affaire des visas pour critiquer l'intégration européenne

Le président de la République Václav Klaus s'est exprimé mercredi pour la première fois à propos des visas canadiens. Il a déclaré respecter la souveraineté du Canada et sa décision, même si "elle complique la vie des citoyens tchèques". Dans le même temps il a tenu à souligner la différence entre le Canada, qui peut prendre une telle décision, et la République tchèque, qui ne peut pas. "Bruxelles doit décider pour nous", a dit M. Klaus lors d'une conférence de presse.