La Banque centrale prévoit une stagnation du PIB en 2012 et une croissance de 1,9% l’année prochaine

La Banque centrale tchèque (ČNB) a revu à la baisse sa prévision de la croissance économique du pays pour 2012 et 2013. Pour cette année, la Banque centrale prévoit une stagnation et l’année prochaine, le taux de croissance du PIB devrait s’élever à 1,9%. Les chiffres ont été communiqués, ce jeudi, par le gouverneur de la banque, Miroslav Singer. En novembre dernier, la ČNB a pourtant prévu une croissance du PIB de 1,2% en 2012 et de 2,7% en 2013. Mardi dernier, le ministère des Finances a également révisé à la baisse sa prévision de la croissance économique : son pronostic prévoit un taux de croissance de 0,2% contre 1,0% prévu auparavant.

Auteur: Paul Bauer