La Chambre des députés a approuvé le projet de loi sur la restitution des biens aux Eglises

Malgré le désaccord de l’opposition, la Chambre des députés a adopté, tard dans la soirée de vendredi, le projet de loi sur la restitution des biens aux Eglises. 93 des 182 députés présents ont voté pour, 89 se sont prononcés contre le texte. Ce dernier prévoit de restituer à dix-sept Eglises du pays 56 % de leurs biens et à leur verser progressivement, sur une période de 30 ans, une compensation de 59 milliards de couronnes (2,35 milliards d’euros) pour les biens ne pouvant être restitués. L’opposition social-démocrate et communiste, ainsi que les députés du parti Affaires publiques ont essayé de bloquer l’adoption de ce projet de loi, au cours d’un débat qui a duré plus de six heures. Le texte sera encore soumis au Sénat, où il risque d’être rejeté par l’opposition social-démocrate, majoritaire à la Chambre haute du Parlement. « L’Eglise catholique se félicite du fait qu’après plus de vingt ans de débats, les députés ont été sufisemment nombreux à adopter un mode de vie et de travail acceptable pour les Eglises dans la société démocratique », a déclaré le secrétaire général de la Conférence épiscopale tchèque, Tomáš Holub. D’après le président du Conseil œcuménique des Eglises, Joel Ruml, « rien n’est fini », parce que « le projet sera rejeté par le Sénat ».