La production industrielle a augmenté de près de 3 % en 2016

La production industrielle, qui demeure le principal facteur de la stabilité et du développement économique de la République tchèque, a enregistré une hausse de 2,9 % en 2016. L’information a été annoncée ce mardi par l’Office tchèque des statistiques (ČSÚ). Selon les analystes, cette augmentation s'explique principalement par une croissance dans le secteur automobile, dont l’économie tchèque est très dépendante, mais aussi dans la production de métaux et dans la fabrication des produits en caoutchouc et en plastique. L’année dernière, la croissance de l’industrie tchèque a légèrement ralentie par rapport à 2015 où la production industrielle a augmenté de 4,5 %.

Dernières nouvelles

  • Covid-19 : un peu plus de 14 000 cas dépistés jeudi

    23/10/2020

    14 151 nouveaux cas de Covid-19 ont été dépistés jeudi. C'est le deuxième fois que leur nombre journalier dépasse la barre des 14 000 depuis le début de l'épidémie. Mercredi avait constitué un record avec 14 968 cas détectés.

    Actuellement, 4 777 sont hospitalisées en République tchèque, pour cause de Covid-19, dont 735 dans un état grave. Ce sont en tout 1 845 personnes qui sont décédées de la maladie depuis le début de l'épidémie, la plupart de ces décès étant survenus pendant l'actuelle deuxième vague.

    La République tchèque reste le pays de l'Union européenne le plus touché par le virus par rapport à sa population au cours des deux dernières semaines.

    Auteur: Anna Kubišta
  • Météo

    22/10/2020

    Après une belle journée jeudi, retour de la grisaille prévue vendredi avec de la pluie à Prague dans la matinée et des températures qui plafonnent à 14°C.

  • Covid-19 : le maire de Prague, médecin de formation, reprend du service

    22/10/2020

    Le maire de Prague, Zdeněk Hřib (Pirates), médecin de formation, a annoncé jeudi reprendre du service en tant que volontaire dans un des hôpitaux de la ville pour aider le personnel médical surchargé en raison de la pandémie.

    "Comme beaucoup d'autres, je veux proposer mon aide en cette période difficile. Les gens dans les hôpitaux ont maintenant besoin de tout notre soutien", a écrit le maire sur son compte Twitter.

    Le ministre de la Santé Roman Prymula a indiqué que la situation pourrait devenir critique dans les hôpitaux du pays dans la deuxième semaine du mois de novembre en raison des nouvelles contaminations Covid-19. Un hôpital de campagne avec plusieurs centaines de lits est en train d'être installé dans la banlieue de Prague. La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a par ailleurs indiqué jeudi que Bruxelles allait faire parvenir 30 ventilateurs à la Tchéquie , "qui traverse des moments difficiles".

  • Foot : trois clubs tchèques en Ligue Europa jeudi soir

    22/10/2020

    Trois clubs tchèques jouent dans le cadre de la Ligue Europa ce jeudi soir. Le Sparta reçoit à Prague les Dogues de Lille et Liberec accueille les Belges du KAA Gent (La Gantoise), tandis que le Slavia se déplace en Israël pour affronter l'Hapoel Beer Sheva.

    Tous ces matchs se disputeront à huis clos. Les clubs tchèques auront la tâche d'autant plus difficile que les joueurs n'ont pas disputé de match officiel depuis une dizaine de jours en raison de la pandémie.

  • Mali : reprise des missions d'entraînement dirigées par l‘armée tchèque

    22/10/2020

    La mission européenne d'entraînement de soldats maliens EUTM, actuellement dirigée par le général tchèque František Ridzák, va reprendre après avoir été interrompue à cause de la pandémie puis du coup d'Etat au Mali. Les militaires tchèques devraient arriver sur place début novembre.

    En revanche, le déploiement d’un contingent tchèque au Sahel au sein de la Task Force Takuba devrait être repoussé à la fin du mois prochain, voire à décembre, estime Forces opérations, un site spécialisé dans les affaires militaires. Ce déploiement doit en effet encore être validé par les députés tchèques, mais le vote a été retardé et est désormais prévu le 10 novembre.

  • Bruxelles : le Manneken Pis à la mode tchèque

    22/10/2020

    Au rayon des nouvelles moins alarmantes que les autres, on trouve le célèbre Manneken Pis de Bruxelles, qui porte depuis mercredi un nouveau costume très tchèque. Il s'agit d'un ensemble avec casquette fabriqué avec du tissu en "modrotisk", une technique traditionnelle de l’impression sur étoffe indigo en pays tchèques, inscrite sur la liste UNESCO depuis 2018 et également connu sous le nom allemand de "Blaudruck".

    Le petit bonhomme à l'envie pressante portait pour la première fois un costume représentant une traditon tchèque, une manière de marquer l'anniversaire de la fondation de la Tchécoslovaquie le 28 octobre prochain, à l'intiative du Centre tchèque de Bruxelles.

  • Covid-19 : près de 15 000 cas dépistés mercredi, nouveau record

    22/10/2020

    La République tchèque reste le pays de l'Union européenne le plus touché par le virus par rapport à sa population au cours des deux dernières semaines.

    Mercredi, 14968 nouveaux cas positifs ont été dépistés par les laboratoires tchèques. Il s’agit d’un nouveau record en l’espace d’une journée depuis le début de l’épidémie dans le pays. Le taux de positivité des tests de dépistage est lui aussi le plus élevé de l'UE avec une estimation à 28% de résultats positifs sur les sept derniers jours.

    Le nombre d’hospitalisations augmente lui aussi, puisqu’il s’élève désormais à plus de 4 417, selon les données du ministère de la Santé qui établissent le nombre de décès liés au coronavirus à 1739 depuis début mars.

  • Reconfinement : nouvelles mesures en vigueur depuis 6h ce jeudi

    22/10/2020

    Les nouvelles mesures annoncées mercredi par le gouvernement tchèque pour tenter de réduire le nombre de contaminations Covid-19 sont entrées en vigueur ce jeudi matin à 6h.

    Tous les commerces non-essentiels et services sont dorénavant fermés, a priori jusqu'au 3 novembre mais le ministre de la Santé Roman Prymula a annoncé que ces nouvelles restrictions ne pourraient être levées qu'après la baisse du taux de reproduction du virus (R0) et celle du nombre de patients dans un état grave.

    Les regroupements en dehors du cercle familial sont limités à deux personnes. Les promenades en forêt ou dans les parcs ne sont pas interdites et même recommandées par les autorités. Les entreprises sont incitées à faire télétravailler leurs employés dans la mesure du possible.

    Plusieurs magasins, dont les chaînes d'ameublement et d'outillage, ont été pris d'assaut par les clients à Prague mercredi soir en perspective du reconfinement, avec également des salons de coiffure qui ont assuré un service nocturne.

  • Sports d’hiver : les stations tchèques continuent d’investir malgré la crise

    21/10/2020

    Les stations de sports d'hiver en République tchèque ont investi cette année quelque 750 millions de couronnes (28 millions d'euros) dans le développement de leurs services et la modernisation de leurs conditions d’accueil, a fait savoir, ce mercredi, la présidente de l’Association des stations de montagne (AHR), l’ancienne championne olympique de ski de fond Kateřina Neumannová. Plusieurs projets ont toutefois dû être ajournés en raison de la crise du coronavirus.

    Ces investissements concernent notamment l’enneigement artificel des domaines skiables, les remontées mécaniques et les services à l’attention des visiteurs, mais aussi cette année les conditions hygiéniques. Il existe actuellement quelque 165 stations de ski en République tchèque, essentiellement de petite taille. En effet, seules un cinquième d’entre elles possèdent plus de 10 kilomètres de pistes.

    Si beaucoup de Tchèques voyagent durant l’hiver à l’étranger, majoritairement dans les Alpes voisines, l’agence nationale CzechTourism entend attirer davantage de visiteurs étrangers, en provenance notamment d’Allemagne et de Pologne, mais aussi des Pays-Bas ou du Danemark.

  • Coronavirus : le gouvernement durcit encore les mesures de restriction

    21/10/2020

    Le gouvernement tchèque a adopté, ce mercredi, de nouvelles mesures pour freiner la propagation du coronavirus. Celles-ci entreront en vigueur ce jeudi matin et le resteront au moins jusqu’au 3 novembre, date pour l’instant fixée de la fin de l’état d’urgence. Concrètement, il s’agit de la fermeture de tous les magasins considérés non essentiels, hormis donc notamment les commerces d’alimentation, les pharmacies ou encore les drogueries. Les grande surfaces resteront également ouvertes.

    Le gouvernement conseille également aux employeurs de favoriser le travail à domicile et de limiter les contacts avec les clients. A l’exception des déplacements pour se rendre au travail, chez le médecin ou faire des courses d’alimentation, la circulation des personnes sera également limitée au strict minimum. Le ministre de la Santé a toutefois recommandé les sorties à l’air libre.

    Enfin, la durée d’ouverture des administrations sera limitée à cinq heures maximum, à raison de deux jours par semaine.