La réforme des services secrets ne sera pas une priorité du cabinet Nečas

Le premier ministre Petr Nečas estime que le pays devrait disposer d'un service d'espionnage et d'un service de contre-espionnage. La réforme des services secrets consisterait donc, d'après lui, dans "leur liaison fonctionnelle". La réforme des services secrets ne sera pas pour autant une priorité de son nouveau cabinet de coalition qui privilégie d'autres réformes. Ceci dit, la nécessité de réformer et d'amaincir le système des services de renseignement est discutée depuis de longues années.