La République tchèque ne participera pas au programme d'évacuation sanitaire pour la Syrie

Selon le site d'informations lidovky.cz, la République tchèque n'acceptera pas de soigner des patients syriens dans le cadre du programme international d'évacuation sanitaire Medevac. Prague évoque les risques liés à l'Etat islamique et à ses membres "hostiles à la Tchéquie". Par le passé, 14 patients syriens ont reçu un traitement en République tchèque. Cette nouvelle position est critiquée par l'Eglise catholique tchèque, pour laquelle soigner des petits groupes de personnes souffrant de la crise au Moyen-Orient a à voir avec les valeurs fondamentales de la société tchèque.

Auteur: Pierre Meignan