La social-démocratie n’envisage pas d’unification avec les autres partis de gauche

La social-démocratie n’envisage pas de s’unifier avec les autres partis de gauche en vue des prochaines élections législatives. C’est ce qu’a fait savoir, ce mercredi, Bohuslav Sobotka, président de la principale formation de l’opposition à la Chambre des députés. Il a ainsi fait taire les bruits qui ont couru après la rencontre de la vice-présidente du parti Marie Benešová avec le président de la République nouvellement élu Miloš Zeman. Celui-ci a confié à Marie Benešová qu’il pourrait éventuellement jouer un rôle dans ce processus d’unification. « La social-démocratie a déjà été contrainte d’incorporrer le parti communiste dans le passé, c’était en 1948. Je ne pense pas que nous devions retenter l’expérience », a expliqué Bohuslav Sobotka, qui a qualifié les autres partis de gauche du pays de « plutôt marginaux » et estimé par conséquent qu’une unification n’aurait pas beaucoup de sens. Toutefois, les dirigeants du parti ont précisé qu’une certaine forme de collaboration était envisageable avant les élections. Celles-ci doivent se tenir en mai 2014.