La Social-démocratie tchèque n’est pas favorable à l’unification des partis de gauche

Le Parti social-démocrate tchèque refuse l’idée de l’unification des partis de gauche. Une déclaration du vice-président du Parti social-démocrate Lubomír Zaorálek lors d’un débat à la Télévision publique tchèque. Selon Lubomír Zaorálek les petits partis de gauche devraient être dissous et leurs membres devraient adhérer à la Social-démocratie. L’idée de l’unification des Partis de gauche a surgi après l’élection de Miloš Zeman, homme de la gauche, à la présidence de la République tchèque. Cependant, Miloš Zeman ne s’est pas montré favorable à une telle initiative.

Auteur: Václav Richter