La stratégie de lutte contre l’exclusion sociale contestée par les enseignants des écoles « spéciales »

Les enseignants des écoles dites « spéciales » critiquent la stratégie gouvernementale de lutte contre l’exclusion sociale, prévue pour les années 2011-2015. Approuvée, en septembre dernier, par le gouvernement du Premier ministre Petr Nečas, cette stratégie vise à améliorer la situation de quelque 80 000 personnes, pour la majorité d’origine rom, vivant en situation s’exclusion sociale. La stratégie gouvernementale repose sur plusieurs dizaines de mesures qui devraient être réalisées dans les domaines de la sécurité, des services sociaux, de la santé, de l’emploi ou de l’éducation. Le plan prévoit, entre autres, de supprimer progressivement le nombre d’écoles « spéciales », destinées aux élèves possédant un léger handicap mental et où sont souvent scolarisés des enfants roms. L’Association des pédagogues spéciaux a lancé une pétition contre cette décision qui, selon les enseignants, défavorise les enfants handicapés non-roms.