La Tchéquie n’a pas encore décidé de renflouer le Fonds monétaire international

L’attaché de presse du ministère tchèque des Finances Ondřej Jakob a démenti les informations de l’agence AP selon laquelle la République tchèque se joindrait aux pays qui accorderont un prêt de 200 milliards d’euros au Fonds monétaire international pour sauver. Ondrej Jakob souligne qu’un éventuel prêt au Fonds monétaire doit être accordé par le gouvernement qui n’a pas encore pris une décision à ce sujet. Cette information a été confirmée également par le ministre des Finances Miroslav Kalousek. D’après le vice-ministre des Finances Tomáš Zídek il n’est pas exclu que la Tchéquie participera au projet du sauvetage de la zone euro mais le montant de sa participation devrait être réduit.

Auteur: Anna Kubišta