L’Académie des sciences de la République tchèque et le « cas Kundera »

La façon dont le cas de l’écrivain Milan Kundera a été diffusé témoigne d’un manque de la pensée scientifique critique. C’est ce qu’indique une déclaration de presse de l’Académie des sciences de la République tchèque qui vient d’être publiée et dans laquelle on peut lire : « L’Académie refuse catégoriquement un tel traitement des faits historiques »… L’Académie réagit ainsi à la publication par l’Institut d’étude des régimes totalitaires d’un document selon lequel Milan Kundera aurait dénoncé en 1950 à la police communiste un jeune agent. L’Académie souligne que la publication d’un seul document d’archives n’a aucune valeur et que son interprétation univoque donne lieu à de graves interrogations.