L’ancien consul tchécoslovaque à Marseille décoré à titre posthume par la distinction de « Juste parmi les nations »

Vladimír Vochoč, ancien consul tchécoslovaque à Marseille, a reçu à titre posthume la distinction de « Juste parmi les nations ». Le titre, décerné au nom de l’État d’Israël par le mémorial de Yad Vashem, a été remise, ce lundi au palais de Černín à Prague, le siège du ministère tchèque des Affaires étrangères, au petit fils du lauréat, David Vochoč, par l’ambassadeur de l’Israël en République tchèque, Gary Koren. En poste dans la cité phocéenne de 1938 à 1941, Vladimír Vochoč avait délivré des passeports à des réfugiés juifs qui avaient ainsi pu émigrer vers des pays sûrs via l’Espagne et le Portugal. 2500 personnes auraient ainsi reçu une aide. Après Marseille, l’ancien consul a rejoint Londres en exil. Condamné à de la prison sous le régime communiste, il est décédé en 1985 à l’âge de 91 ans. Vladimír Vochoč a ainsi rejoint la liste des 115 citoyens tchèques considérés comme des « Justes parmi les Nations ».