Le centre de contrôle d'un futur système antimissile pourrait avoir son siège en République tchèque

Prague est actuellement en train de négocier l'éventuelle installation sur le sol tchèque d'un centre de contrôle et de commande d'un système de défense antimissile déployé en Europe par l'OTAN. C’est ce qu’a déclaré le chef de la diplomatie tchèque Jan Kohout, dimanche sur le plateau de la télévision publique. Des négociations ont été entamées avec Washington, alors que le projet d'installer un radar américain en République tchèque a récemment été abandonné par l'administration Obama. Nous rappellerons que le précédent projet de bouclier antimissile en Europe centrale avait provoqué de vives réactions à Moscou. D’après Jan Kohout, les nouveaux emplacements d'éléments d'un futur bouclier antimissile n'étaient pas encore déterminés.