Le chef du Sénat exhorte le premier ministre à ne pas signer l’accord sur les compensations financières pour les Eglises

Le président du Sénat (Chambre haute du Parlement tchèque) Milan Štěch s’est joint aux initiatives demandant au gouvernement tchèque de ne pas signer avant le verdict de la Cour constitutionnelle les accords avec les Eglises sur les compensations financières pour les leurs biens confisqués qui ne peuvent pas être restitués. Le cabinet a approuvé ces accords mercredi et le premier ministre Petr Nečas devrait les signer vendredi. La même revendication a été adressée au Premier ministre par les partis d’opposition et par un groupe de sénateurs qui demande l’abolition de la loi sur la restitution des biens aux Eglises dans son ensemble.

Auteur: Václav Richter